C'est en 2011, au cours d'un voyage dans le sud de la Chine, que je découvre le thé. Fasciné par la richesse infinie de cet univers, je termine le séjour entre longues explorations de l'immense marché de Fangçun et moments de détente dans les maisons de thé de Guangzhou.

Je rentre le dos chargé de feuilles, avec la ferme intention de faire du thé mon métier.

Il faudra encore trois ans de maturation pour sauter le pas et rejoindre une maison dont je puisse partager les valeurs. C'etait en 2014, début d'un nouveau cycle de 3 ans riches d’expériences, de rencontres et de partage, tant dans le cadre professionnel qu'amical avec d'autres amateurs de thé.

Car je reste avant tout un passionné, et si je m'épanouis toujours autant dans mon métier, je suis persuadé que le thé est une affaire de sensibilité ,d'affinités personnelles.

C'est donc tout naturellement que je souhaite aujourd’hui présenter des thés qui correspondent à mes propres critères de qualité, et avant tout que j'ai plaisir à boire. Tous cultivés en agriculture naturelle, sans engrais ni pesticides, ils ont chacun leur caractère tout en restant très propres, du bon petit quotidien au plus haut de gamme. Dans cet esprit, j'imprime l’emballage des galettes ici même à Paris, grâce à un ami sérigraphe, en utilisant bien sûr que des encres naturelles.

Kancha étant une activité parallèle, j'ai la chance de pouvoir me faire vraiment plaisir a travers ce projet, et de le developper paisiblement, en suivant la voie que je me suis fixée. Si la sélection est pour l'instant cantonnée aux pu-erh, elle a vocation à se développer, au fil de l'eau.

Le site et les présentations se veulent délibérément simples, sans grandes envolées lyriques, la meilleure façon de se faire une opinion étant bien évidemment de goûter.

En espérant que la démarche et surtout les thés vous plairont, je vous souhaite de beaux moments de dégustation.


Julien




 


  Kancha

Dans le Yi Jing, traité fondateur de la pensée chinoise, Kan ☵ représente l'élément eau.

En Chine, au Japon, et dans de nombreux autres pays, Cha désigne le thé.

Kancha, c'est donc le mariage du thé avec l'eau, élément primordial, depuis la naissance du théier jusqu'au moment de l'infusion.